Linconnu Du Nord Express Critique Essay

Le platane murier en guise de marronnier pour ce début février 2013. Alors qu'une loupe avignonnaise aurait pu cibler  sur le bilan des festivals de théâtre, le tissu entrepreneurial sur Avignon, la politique sociale de la ville, la préparation des futures élections municipales etc... Non toujours cet ombrage maçonnique pour éviter de parler de thèmes cruciaux dans la vie de la cité. Un Express maçonnique pour chaque grande ville... Marketing, marketing...

 Noir , blanc, bonne  entrée en  la matière mais assez  binaire.   "Vie privée" rétorquent les intégrétistes du secret..dixit Expresss. Eh ! permettez , une spécificité française, historique dont la FM eut à subir sous l'occupation, la dictature et la répression de la gestapo aidée des collaborateurs. Alors...imposition  de la transparence à l'anglo saxonne , non merci  !

Libre à chacun de dévoiler son appartenance. En  viendrait-on  insidieusement   à culpabiliser les tenants de la discrétion en les qualifiant d'ayathollah et les inciter   à la transparence, dans la cité , l'entreprise ou la fonction publique . Merci ! Cette idée germait sous l'ère sarkosyste, mais fut vite abandonnée.

Une ville très fraternelle....dixit Expresss. Qu'entendre par là ? Vie maçonnique inetrobédentielle très vivante, présence statistiquement importante de FM, copinage urbain dévellopé....Vivant sur la région avignonnaise depuis des décennies, je trouve que la fraternité interobédentielle est plus riche dans d'autres Orients (villes). Sur Avignon, je dirais que c'est le minimun syndical qui est vécu.Le poids administratif des obédiences historiques : GO;GL;DH  ne sont pas si lourdes  ...dixit Expresss. La loge reste souveraine !

Comment quantifier ces FM et pourquoi cette obsession d'évaluer l'influence des FM ?A leur nombre, à leur poste au sein des institutions, au nombre d'entreprises ayant des patrons FM. Cette sempiternelle question devient ridicule. Combien sont-ils au palais de justice, au commissariat, à l'hôpital, à quel niveau hiérarchique, au CG etc....

Merci Jean Marie d'évoquer Agricol Perdiguier une grande figure ouvrière du XIX . Dit mon F.°. Jean Marie , se retrouver avec  une liste de gauche supplémentaire face à la droite au bout de ton premier et unique mandat municipal de Rochefort. T'aurais pas oublier quelques principes M.°. en route politique ?  Comme d'être à l'écoute de l'autre !

Ah ! ces petits services.  C'est vrai que parfois cela devient gonflant. Mais bon le clientélisme est de partout. Nombreus  profanes  demandent d'être initiés  dans d'autres Orients (villes) que leur lieu de vie ou de travail en aspirant ainsi à une plus grande discrétion.

En 26 années de FM, je n'ai guère rencontré d'affairisme au sein du GO, GL ou DH. Pour la GNLF il en est pas de même  (scandales connus sur le plan national) d'autant plus que les obédiences citées n'ont pas de relation avec la GLNF . Mais là aussi, les FM de la GLNF doivent souffrir de l'amalgame causé par un certain nombre de brebis galeuses.

Agricol Perdiguier est sans doute le FM le plus emblématique du Vaucluse.

Beaucoup d'ateliers. en général 20 à 40 inscrits par ateliers...Un vingtaine d'ateliers..Soit autours de 600 FM pour une population d'environ 600 000 habitants soit 1/1000.

Ainsi statistiquement 10 FM sur Pernes les fontaines (moins bibi

.... Pas de quoi y voir une pieuvre

 Les odédiences cherchent quand cela est possible  à recouvrer leur liberté immobilère ce qui explique que des temples propres à une obédience, clé en main  s'édifient en périphérie des grandes villes. Ceux qui abritent encore des FM dans des batiments hausmanniens en centre ville sont tout simplement  des dons individuels de francs-maçons.

Patrick SARTINI

Lecteur du Monde et citoyen de Pernes les fontaines
http://rhodesian84.blog.lemonde.fr/
Publiée le 12/04/2016

Un Hitchcock toujours d’une belle efficacité. Simple, intelligent, efficace et parfois spectaculaire, un bon film. Le casting est à mon sens toujours un peu handicapé par Farley Granger. Dans La Corde il se faisait à mon sens clairement volé la vedette par son comparse, et bien ici c’est pareil. Robert Walker, décédé peu après ce film lui vole la vedette, jouant un méchant psychopathe absolument mémorable ! Moins que Dall dans La Corde, mais quand même ! Du coup Granger paraît un peu fade. Le reste du casting, en dehors donc de l’excellent Walker est correct, mais un peu tiède. La fille du réalisateur se démarque un peu avec son physique original, mais sinon c’est sans relief spécifique. Le scénario est solide. Certes ça manque un peu de suspens par rapport à d’autres films du réalisateur, mais c’est rondement mené. Une histoire simple et prenante, des situations savoureuses, quelques séquences spectaculaires (le final), un peu d’humour noir, bref, une recette qui ne manque pas de goût et de saveur. Sûrement pas le film le plus ciselé du réalisateur, mais c’est tout de même de très belle tenue. La réalisation est soignée, offrant notamment un final mémorable. Le meurtre aussi est plein d’intelligence dans le choix de mise en scène, et dans l’ensemble on sent toujours la réflexion d’Hitchcock qui soigne sa mise en scène, et livre un travail des plus proprets. Pour le reste niveau décors et photographie, tout comme la musique au demeurant c’est un peu simple, on ne sent pas une attention spécifique portée à ces éléments, mais c’est loin d’être mauvais non plus. L’Inconnu du Nord-Express est donc une belle petite découverte. Pour moi c’est un peu un Hitchcock dilettante semblant se reposer avec ce film, qu’il rend ludique, malin, mais moins fort en suspens. Plaisant. 3.5, en particulier car j’ai été un peu déçu de la fadeur de l’acteur principal.

Partagez :FBfacebookTWTweetG+Google

0 Replies to “Linconnu Du Nord Express Critique Essay”

Lascia un Commento

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *